editorial-31

PROCES-VERBAL
MERCREDI 24 NOVEMBRE 2004

La réunion est ouverte à 17 heures 15, elle sera clôturée à 19 heures et sera suivie d’un cocktail au cours duquel près de deux cents personnes, amis et invités de l’association, animeront le débat des questions diverses sur les projets et perspectives de développement de notre association.

Au-delà de l’allocution du président en exercice, Jany-Gabriel PARISE qui introduira le rapport moral du Secrétaire général, Michel PEISSE, on relèvera les termes de la très chère allocution prononcée S.E. Hassan FODHA, représentant du Secrétaire général des NATIONS UNIES en EUROPE.

S.E. Hassan FODHA confirme tout d’abord qu’il a reçu mission de Kofi ANNAN, Secrétaire général des NATIONS UNIES de représenter celui-ci lors de l’assemblée générale de l’OMECA et d’être son interprète pour exprimer sa satisfaction du fait de nos activités.

Il rappellera que l’OMECA est l’une des rares ONG à bénéficier du double statut d’accréditation auprès de l’ONU et confirmera que notre message concernant l’emploi de la langue française a été perçu …

S.E. Hassan FODHA, qui a toujours soutenu les activités de l’OMECA tant à PARIS qu’à NEW YORK ou à BRUXELLES, a été très chaudement remercié et félicité par l’assistance. Il a alors été suivi par un brillant exposé de S.E. Ghislaine ALAJOUANINE, représentant le Secrétaire général des NATIONS UNIES en AFRIQUE et présidente de la FISSA qui a confirmé l’intérêt des NATIONS UNIES pour les activités développées par notre section africaine.

Le rapport financier a été présenté par le trésorier, Didier CARDON, qui a terminé son intervention par une proposition d’augmentation des cotisations de 250 à 260 euros tout en maintenant le droit d’adhésion 300 euros pour les personnes privées.

Ensuite, le premier vice-président, Yves DOUSSET, a rapporté les activités de l’OMECA à NEW YORK et, plus particulièrement l’intervention à l’assemblée générale des ONG en 2003 puis en 2004 ; il a plus particulièrement insisté sur les objectifs et les différents thèmes d’intervention des ONG de l’ONU pour les actions non politiques en prévision pour 2005 tout en confirmant que, lors de l’exercice 2005 l’OMECA serait représentée sur place à NEW YORK en permanence, pratiquement sur tous les thèmes de réflexion par Pauline de GRUNNE COHEN.

Enfin, Bernard ROBERT, président d’AEXEA et vice-président de l’OMECA a rappelé les interventions effectuées à destination des quarante mille experts et arbitres qui adhèrent à l’OMECA par le truchement d’AEXEA pour l’EUROPE.

Cet exposé a permis de rappeler les interventions de l’OMECA sur les pays du MAGHREB et, notamment, en 2004 au MAROC tout en confirmant la nécessité d’une extension mondiale ainsi que ceci était déjà prévu lors de l’assemblée générale clôturant l’exercice 2002.

Le vote des résolutions a suivi, toutes prises à l’unanimité :

  • Quitus au président
  • Quitus au secrétaire général
  • Approbation des comptes et du budget
  • Quitus au trésorier

Enfin, il a été exposé dans le détail les raisons pour lesquelles la venue du Secrétaire général de l’ONU, Kofi ANNAN, prévue le dimanche 5 décembre 2004 à LYON dans le cadre d’une organisation exclusivement gérée par l’OMECA, en présence de Dominique PERBEN, garde des sceaux, ministre de la justice, avait été rendue impossible par une organisation antérieure mais dévoilée tardivement de Gérard COLLOMB, maire de LYON, sur un sujet sensiblement équivalent et pouvant prêter à confusion ou à concurrence, sans motif légitime de maintenir notre propre réunion.

Une nouvelle date est recherchée, probablement en février ou mars 2005, toujours à LYON et toujours avec le même thème « VIVRE ENSEMBLE ».

Michel PEISSE
Secrétaire Général

Jany-Gabriel PARISE
Président