editorial-31

En l’absence du Président Jany-Gabriel PARISE, retenu en Auvergne dans le cadre d’une hospitalisation à domicile sur laquelle il sera revenu en cours d’assemblée, la réunion est présidée par le Secrétaire général en exercice, Michel PEISSE. Avec 127 membres actifs recensés dont 53 sont présents, l’assemblée va délibérer de 17 h 30 à 19 h 10 ; toutes les décisions qui étaient envisagées et qui ont été votées l’ont été à l’unanimité. En premier lieu, il est procédé à un examen descriptif des activités de l’OMECA non seulement pour l’exercice 2008, mais également pour l’exercice 2009 ; il est notamment rappelé que l’OMECA a été représentée lors de l’assemblée générale des ONG de l’ONU à PARIS en 2008 et à MEXICO, en 2009. Il est également noté que l’assemblée générale de 2010 se tiendra à MELBOURNE.

L’essentiel des activités de l’OMECA aura consisté à obtenir  le renouvellement de ses accréditions auprès de l’ONU et de l’UNESCO au niveau du département des affaires économiques et sociales et du département de l’information publique ; il est également noté qu’en cours d’année 2009, à la suite de deux réunions qui se sont tenues à GENEVE dans les locaux de l’ONU avec le Directeur des ONG, Ricardo ESPINOSA, l’OMECA se voit conforter dans des missions concernant plusieurs études sur lesquelles il va être revenu et dans le cadre d’une coopération plus importante, voire d’une accréditation avec le BIT.

Il est précisé lors de l’assemblée, que c’est sous la conduite du Secrétaire Général, Michel PEISSE, fermement assisté par le Secrétaire adjoint Gaël MARCHAND que, grâce aux concours actifs de Pauline de GRUNNE, Directrice de l’OMECA sur NEW YORK, de Laura THOMSON, Directrice des relations avec l’ONU à NEW YORK, de Karen PIKELNY, d’Eric QUENET, de Brice PARISE et surtout de Viviane CANOVA qui a été le relais permanent avec Jany-Gabriel PARISE, qu’auront pu être réalisées les reconstitutions des rapports d’activités quadriennaux, la création du Centre d’Arbitrage et de Médiation doté d’un règlement publié sur le site de l’ONU et un outil informatique performant qui nous permet d’aligner un site retransmettant en permanence, au jour le jour et heure par heure, les activités réalisées ou en projet de l’ONU et de l’UNESCO.

Avant de terminer son intervention, Michel PEISSE a remercié notre Ami Claude GOASGUEN, ancien Ministre Député de PARIS et Maire d’Arrondissement, de sa présence à l’assemblée à laquelle l’intéressé a confirmé qu’il acceptait la proposition qui lui en avait été faite de présider la nouvelle activité en développement, c’est-à-dire celle de l’arbitrage et de la médiation à destination des États et des institutions internationales ; il restera aux membres du Conseil d’administration et du bureau de fixer un budget de communication pour ce nouveau développement et de voir avec Claude GOASGUEN comment cette nouvelle section pourra se développer. Sur ce sujet, un appel à candidatures va se mettre en place. Ce rapport d’activité sera suivi d’un rapport moral du Président de l’Association des membres d’honneur, Pierre DAUMAS, lequel se terminera par un très beau petit poème en hommage à Jany-Gabriel PARISE avec l’espoir de le retrouver très prochainement aux commandes directes de l’OMECA.

Allocution de Mr Pierre DAUMAS, Président du Comité d’Honneur

« Je salue avec plaisir chaque membre du bureau, Monsieur le Député-maire Claude GOASGUEN, et tous les membres d’OMECA présents à cette AG.

L’ordre du jour prévoit la présentation d’un rapport moral.

Mais un rapport moral traite des activités et de l’état financier. Or concernant les activités d’OMECA, Mr PEISSE vient de les évoquer et Mr Marchand vous apportera des précisions supplémentaires. Quant aux éléments financiers, vous allez entendre un rapport spécifique de Mr CARDON.

Donc, pour éviter des redites, je vais vous entretenir des deux piliers principaux d’OMECA.

Le premier à qui je rends hommage est notre Secrétaire Général Michel PEISSE.

Il a animé OMECA pendant toute l’année. Il a été le cœur qui l’a fait vivre. Avec d’autres il a semé les petites graines qui font qu’OMECA est porteuse de projets d’avenir.

Pendant des mois des difficultés ont plu sur OMECA : départ de la secrétaire, abandon du prestataire informatique, démission du vice-président et pour couronner le tout, perte ou au moins égarement d’un des statuts d’OMECA.

Grâce à son calme légendaire et à son dévouement efficace, Michel PEISSE a fait face victorieusement.

Il a trouvé en Viviane CANOVA une excellente secrétaire, et de plus chef de projet informatique, qui avec le concours de Franck AYMARD, a commencé à nourrir au profit d’OMECA un site informatique accueillant.

Nous devons aussi à Michel PEISSE la renaissance d’OMECA, car avec Pauline de GRUNNE COHEN, ils ont réussi à revigorer celui le statut  qui était pour le moins en sommeil.

Il a aussi, malgré les départs et abandons qui un moment ont affaibli OMECA, réussi à éviter que les adhérents partent à leur tour.

Il a obtenu la ré adhésion de l’AEXEA et de son président Mr GOURGUE.

Au profit d’OMECA il s’est dépensé sans compter, à Paris bien sûr, mais il a aussi parcouru le monde dans toutes les directions, se rendant tant à Genève, qu’à Mexico et à New-York.

De sorte qu’OMECA, après avoir été affaiblie, se trouve ragaillardie et, grâce à son impulsion, se tourne vers l’avenir, bouillante de projets.

Ainsi, assisté de Gaël MARCHAND, il met à l’étude deux projets (l’un sur la transmission des droits réels en matière d’immobilier, l’autre sur les droits et obligations des salariés d’entreprises, dans les domaines de l’information et de la décision).

De plus il a ouvert des possibilités de travail avec le BIT.

Il a encore d’autres projets, un pour le Maroc, un autre, plus lointain peut-on dire, pour le KAZAKHSTAN.

Il impulse le renforcement et l’élargissement des structures d’OMECA en instaurant la mise en place de zones géographiques et de bureaux locaux.

En un mot aidé par quelques-uns durant ce dernier semestre 2009 notre Secrétaire général a redressé la situation et a redonné à OMECA force et vigueur.

Il a été le pilier qui l’a soutenue, qui a contribué au remplacement et au renouvellement de chaque élément démis.

Au nom de tous j’ai tenu à lui en rendre hommage et lui en exprime notre reconnaissance.

L’autre pilier primordial d’OMECA est le Président PARISE.

Il fut choisi pour ses qualités.

Mais hélas, après un saut valeureux en parachute achevé en mauvaise chute, et maintenant alité en attente d’une opération, je vais lui dire, au nom de tous, nos pensées amicales et notre vœu de le retrouver ensuite à la tête d’OMECA;

Pour toi Très Cher Jany

Notre Président et Ami

J’ai réuni des rimes, comme on groupe des fleurs.

Les voici en bouquet, venues du fond du cœur.

Si on t’a choisi – et ce fut un grand bonheur –

Pour présider OMECA, qui est de rang mondial,

C’est que tu as toujours atteint un haut sommet

Dans chacun des domaines : études, armée,

Ta profession, en tant qu’ami loyal et cordial,

De plus en tant qu’expert, aussi comme chasseur.

En effet, tu fis de brillantes études,

Fus Major de promotion, preuve d’aptitude.

Pour ton courage parmi tout militaire,

On te décora d’une croix militaire

Rehaussée de quatre citations

Plongeant chacun en profonde admiration.
Parmi les experts, tu as atteint le sommet,

Devenant président fondateur d’une compagnie.

Puis l’on t’a élevé, ce qui t’a ravi,

Au rang d’expert national, titre fort envié.

Sans limite est ton dévouement pour tes amis.

Ce que tu fais pour eux n’est jamais à demi.

Grand chasseur, ton terrain jusqu’en Afrique s’étire.

Tu l’as illustré en tuant le lion au Zaïre.

En témoigne ta collection de beaux trophées,

Têtes muettes, mais proclamant tes hauts faits.

En Afrique aussi, tu fis mission humanitaire.

Des otages libérés en bénéficièrent.

Pour OMECA que tu as crée, tu t’es battu,

Lui obtenant ainsi deux très enviés statuts.

Si OMECA est ONG de rang mondial

Tous nous le devons à ton allant proverbial :

Par trois fois tu parlas à la tribune de L’ONU

Avec un écho mondial fort bienvenu.

En tête d’OMECA ton action humanitaire

T’élevas au rang de haut dignitaire

Au grade de Commandeur de la Légion d’Honneur.

Sur tous, à OMECA, en rejaillit l’honneur

Après que du ciel tu sois tombé de haut,

Quand du côlon on t’aura soustrait un morceau,

Alors de tes peines tu auras vu le bout.

Notre vœu est que de forces nouvelles tu bous.

Tous voulons qu’après cette fin d’année au lit

On te retrouve l’œil neuf et ragaillardi.

En ce jour nous joignons nos pensées en vrac

Pour ton soutien, puis te revoir d’OMECA le crack.

Sous vos applaudissements, rendons-leur l’hommage qu’ils méritent. »

Le rapport moral est du reste joint au présent compte rendu et il a fait l’objet d’une approbation par acclamations.

Ensuite, Gaël MARCHAND, Secrétaire général adjoint, a présenté un état du suivi des activités des années 2008 et 2009 qui sont relativement indissociables par rapport à la mise en œuvre des orientations qui avaient été votées lors de l’assemblée générale, approuvant l’exercice 2007, en fin d’année 2008.

A cette occasion, il est rappelé qu’il a été ouvert un bureau secondaire de l’OMECA à NEW YORK, sur la 57th street chez Pauline de GRUNNE, en complément de notre représentation ouverte pour les contacts spécifiques avec l’ONU chez Laura THOMSON place Colombus.

Une représentation est actuellement en cours d’homologation à GENEVE, au niveau de l’aéroport GENEVE COINTRAIN, dans l’immeuble WORLD TRADE CENTER II.

Plusieurs membres de l’OMECA ont présenté des candidatures pour ouvrir des bureaux de représentation et notamment Lodfi BEL HADJ à TUNIS, Pierre MOUSSELI à SHANGAI et Bernard ROBERT au CAIRE. Le rapport du Secrétaire général adjoint est consultable sur notre site Internet. En dernier lieu, avant les votes, ont été appelées des candidatures au Conseil d’administration et la possibilité pour le bureau de coopter des administrateurs en cours de mandat. Sur les candidatures soumises à l’assemblée, deux membres se sont présentés : Bernard ROBERT (vice président Europe) en renouvellement et Maurice GOURGUE, qui est par ailleurs le nouveau Président de l’AEXEA ; bien entendu, les deux impétrants ont été élus.

Enfin, notre Trésorier Didier CARDON a présenté les comptes de l’Association ; la note concernant la présentation des comptes est jointe au présent compte rendu ; on notera simplement un déficit de l’ordre de 2.000 € pour le compte de l’exercice 2008 par rapport à l’exercice 2007, déficit qui est essentiellement dû à l’importance du coût de la manifestation que nous avions organisée au BRISTOL, l’an passé. Le Trésorier fera remarquer que par rapport au nombre des cotisants et des adhérents, les rentrées des cotisations ne sont pas suffisantes car elles ne correspondent pas au résultat de la multiplication…

Enfin, pour l’exercice 2010, le droit d’entrée est maintenu et la cotisation est fixée à 300 €.

Pour en terminer, c’est Yves DOUSSET, premier Vice-président, qui a permis la clôture de la manifestation en parlant avec émotion de notre Président Jany-Gabriel PARISE, actuellement hospitalisé à domicile à SAINT LEOPARDIN D’AUGY en attente d’une intervention chirurgicale qui devrait se dérouler dans les premiers jours du mois de janvier ; beaucoup de souvenirs communs ont été évoqués et tous les vœux de l’assemblée vont vers une meilleure santé et une nouvelle présence active du Président fondateur.

L’assemblée se termine à 19 h 10 ; elle est suivie du cocktail dînatoire habituel et notre Association se doit d’adresser ses remerciements à la Direction de PARIS de l’UNESCO, qui a mis à sa disposition ses espaces et son personnel.

Merci de vérifier les orthographes des noms et de joindre les rapports annoncés : Président du Comité d’honneur, Secrétaire général adjoint et Trésorier, ainsi que le rapport du Commissaire au compte.

A la suite de l’assemblée générale, une réunion informelle du bureau a pu avoir lieu, bureau provisoirement présidé par Michel PEISSE.

Dans la même ligne de nouveautés, il sera donné la parole à Bernard ROBERT, ancien Président de l’AEXEA pour que celui-ci nous expose son projet EUROMEDITERRANEE, dont le siège est au CAIRE et auquel il compte bien associer complètement l’OMECA ; le Projet EUROMEDITERRANEE sera transféré en copie sur le site Internet d’OMECA.

Il est confirmé que l’OMECA va poursuivre ses activités dans deux directions essentielles :

–         un projet d’extension géographique ;

–         un projet d’extension par compétences.

Ces deux projets ont un point commun, le Pôle d’excellence.

En premier lieu, l’OMECA va développer l’ouverture de bureaux locaux de représentation dans un maximum d’Etats distincts de tous les continents alors que, parallèlement, l’OMECA va poursuivre la spécialisation de ces pôles d’expertise, de médiation, d’arbitrage et de conseil dans différents spécialités. Ainsi, une première expérience va être mise en œuvre au cours de l’exercice 2010, sous la direction de Denis JULIEN, qui est actuellement Président en exercice de LA FEDERATION FRANCAISE DE BAL TRAPP ET DE TIR A BALLES. Denis JULIEN est ainsi accrédité en qualité d’expert OMECA pour tout ce qui concerne les « armes et les minutions réservées à la chasse et aux loisirs ».

Il exercera sa direction avec Viviane CANOVA et Jean-Marc PARISE qui sont tous les deux experts en armement ou anciens armuriers mais, grâce aux liens que nous avons tissés avec la fédération concernée, Denis JULIEN va s’attacher à obtenir l’adhésion à l’OMECA du plus grand nombre possible de ses homologues des différents pays.

Ainsi, allons-nous pouvoir présenter à l’ONU une organisation complète d’un secteur d’expertise et d’arbitrage ou d’intervention juridique sur un secteur déterminé dans lequel nous aurons requis un pôle d’excellence.

Il pourrait en être de même si Didier CARDON veut bien nous confirmer qu’il accepte la même mission pour l’expertise comptable et l’audit.

Michel PEISSE et Philippe LASSERRE vont tenter d’effectuer le même travail pour les avocats alors que Claude GOASGUEN, aidé de Bernard ROBERT et d’Aliénor KAMARA, pourrait faire de même en ce qui concerne l’arbitrage et la médiation.

De la même manière, le projet EUROMEDITERRANEE peut donner lieu à une implantation de l’OMECA dans tous les pays riverains intéressés et proposer une véritable alternative d’intervention aux instances officielles de l’ONU ou de l’UNESCO…

Karen PIKENLY s’est également proposée de mener à bien le projet de réflexion sur la transmission de l’immobilier et elle aura donc à recruter des membres qui nous permettront certainement des implantations dans un grand nombre des pays qui adhèrent à la FIABCI.

Quant au droit du travail, nous avions déjà reçu un accord de Jean Claude MAYRAL qui pourrait être assisté de Daniel Julien NOEL qui dirige actuellement une réflexion quasi institutionnelle sur le développement de l’outil social, ce qui pourrait nous permettre un rapprochement plus rapide avec le BIT. Philippe LASSERRE et Jocelyne SKORNIKY ont souhaité pouvoir les aider ainsi que Laurence CAMPISCIANO…

Nos priorités de recrutement se tournent donc vers les experts judiciaires et de préférence, vers ceux qui ont une relation avec l’étranger, vers les avocats et les conseils de toutes spécialités et vers les intervenants des arbitrages et médiations ainsi que vers leurs organisations représentatives.

Enfin, un pôle de réflexion autour des énergies renouvelables, de la lutte contre le réchauffement climatique et de l’écologie en général, pourrait être confié à Jean-Claude LUBLINER en y associant Edouard MARIAN et Mona MECHTI.

Telles sont les réflexions du bureau à la veille de l’exercice 2010…

Michel PEISSE