header-omeca-content-3

Edition de Hte-Loire;


Dimanche 18 Decembre 2005

Le message de paix et d’espoir des experts de l’OMECA

Le message de paix et d’espoir des experts de l’OMECA ONG Soutien international, conseil, assistance et échanges pour bâtir un monde plus humain Le message de paix et d’espoir des experts de l’OMECA Dans le cadre de sa mission de conseil et d’assistance aux États membres de l’ONU et à leurs populations, OMECA (*) soutient des étudiants étrangers méritants avec des bourses attribuées par cinq ministres du gouvernement français. Lors de l’assemblée générale d’OMECA, à Paris, le président Jany-Gabriel Parise a, en préambule, regretté que les 6.000 organisations non gouvernementales (ONG) françaises ne représentaient pas le contre-pouvoir attendu. « Le dialogue entre les peuples et les échanges de compétences sont en effet un facteur de paix et d’espoir pour de nombreuses générations ».

Une orientation partagée par l’ambassadeur Hassen Fodha, représentant du secrétaire général des Nations unies en Europe. Pour sa part, le diplomate a regretté le poids excessif des États au sein des Nations unies. « C’est au détriment des populations. Même si la dernière assemblée générale de l’ONU en septembre, à New York, a traduit la volonté des pays du tiers-monde de faire entendre les aspirations de leurs populations, le verrou des relations entre les États est loin d’avoir sauté ». Hassen Fodha a confirmé que le souhait du secrétaire général était bien de travailler en direct avec les citoyens du monde où leurs représentants, via les ONG. Une démarche rejoignant l’urgente préoccupation du haut magistrat Pierre Daumas, président d’honneur d’OMECA. « À côté de nos bonnes intentions, résonne le cri désespéré de millions de personnes qui, dans plusieurs pays du monde, notamment en Afrique, meurent de faim ou du sida ». Et Pierre Daumas de se faire l’écho de chefs d’États africains qui lancent un appel à des experts « pour former les cadres qualifiés qui aujourd’hui font défaut ».

Terrain humaniste C’est en se plaçant résolument sur un terrain humaniste que l’avocat auvergnat Yves Dousset, premier vice-président d’OMECA, a lancé un vibrant appel à une mission d’éveil des consciences pour un nouvel équilibre entre les populations. Un message partagé par les nombreuses personnalités qui ont pu échanger à l’issue des travaux, à commencer par le chanteur Dany Brillant qui, avec Enrico Macias et quelques autres artistes, jouent les actifs ambassadeurs d’OMECA dans le monde. Pierre-André Périssol député-maire UMP de Moulins a, pour sa part, confirmé son soutien tout comme Jean-Claude Mairal, vice-président communiste du Conseil régional d’Auvergne. Dans le cadre de sa délégation sur les échanges internationaux, il travaille sur plusieurs dossiers en lien direct avec l’ONG, tout comme le député-maire PS de Mulhouse, Jean-Marie Bockel. Des soutiens pluriels non négligeables destinés à prolonger l’action du président Parise et de ses amis « pour que l’équilibre du monde se bâtisse avec un plus d’humanisme ». (*) Organisation mondiale d’experts-conseils-arbitres, OMECA est une organisation non gouvernementale (ONG) associée au département d’information publique des Nations unies ayant statut consultatif auprès du conseil économique et social des Nations unies. SYMBOLE C’est au député-maire de Moulins Pierre-André Périssol, ancien ministre du Logement (à gauche) que Jany-Gabriel Parise a remis dix bourses destinées à des étudiants méritants.

Tous droits réservés : La Montagne